Une fin d’année scolaire qui n’aboutit pas

700686981110a7ebf36f350b7cdd7f13

 

A tous ceux qui n’ont pas vu leurs projets se réaliser cette année..

Je sais que vous avez travaillé dur, et que vous avez donné jusqu’à la dernière goutte de sueur de votre organisme. Que vous avez passé des journées entières à vous investir dans votre avenir et que vous avez décliné bon nombre d’apéros pour pouvoir vous concentrer sur vos révisions ou que sais-je (mmh ça sent le vécu). Je sais que vous êtes désormais emprunts à des désillusions qui vous torturent l’esprit et que votre estime de vous-même est en chute libre. Mais respirez un grand coup, Tata Lucie est là pour vous (piètre consolation me direz-vous).

A l’heure où tout le monde y va de son « Oh j’ai été prise à l’ENA ! », « Dis-donc, je suis chirurgien cardio-thoracique ! », « Wouah je vais jouer dans le nouveau Lars Von Trier ! »  (Mais bien sûr, c’est courant ce genre de réussite voyons), toi t’es là, dans ton canap’, chez ta mère, à pas trop savoir ce que tu feras l’année prochaine parce que.. Tu as « échoué ».

En fait je n’aime pas beaucoup ce mot: « échec », il est bien trop négativement connoté. Alors que, dans l’échec, il y a du positif. D’ailleurs, nous devrions toutes être heureuses d’échouer (faites péter la liqueur de café !!). Qui n’échoue pas ne se retrouve pas face aux contrariétés et aux réalités de la vie. Qui n’échoue pas ne se remet pas en question. Et il n’y a pas meilleur coup de poing dans la figure que l’échec, pour se forger un mental d’acier et devenir plus forte. (Ici je ne fais pas seulement référence à l’échec scolaire)
Enfin, vous l’aurez compris, l’échec n’est pas le point final de votre vie, mais plutôt, une belle, une majestueuse virgule (et je ne parle pas de celle que l’on peut trouver dans les toilettes).

Parce que, bien entendu, il y a un après. Et cet après, il faut le prendre à bras le corps. Je sais que vous êtes amochées et que votre motivation s’en ai pris plein la tronche. D’ailleurs, accordez vous un moment pour lécher vos plaies, avant de repartir de plus belle. Maintenant que vous détenez le pouvoir de l’échec, plus rien ne pourra vous arrêter. N’ayez plus peur, vous vous êtes déjà relevées une fois, et rien ne vous empêchera de la refaire.

Avoir échoué ne fait pas de vous un être moindre, au contraire. Il n’y a rien de plus respectable qu’une personne qui continue à avancer malgré les affronts de la vie. Qui continue à se battre pour se réaliser. Sachez-le, il n’est JAMAIS trop tard pour se réaliser et pour viser toujours plus haut. Notre existence n’est pas linéaire (à mon grand soulagement), elle est faite de plein de petits chemins, parfois parsemés de marguerites et parfois envahis par les ronces. Mais, entre vous et moi, les marguerites, ça va un moment. Qu’importe la route que vous empruntez, vous ne régresserez pas. La vie, c’est droit devant, impossible de reculer (même si parfois on a l’impression de revenir en arrière, ce n’est qu’une illusion). On apprend chaque jour, et l’échec est un Atlas de 700 pages qui s’est directement encodé dans notre mémoire. Ces connaissances sont précieuses, ne les dénigrez pas. Vous les avez acquises en bravant des montagnes, soyez-en fières !

L’echec n’engendre pas toujours l’echec. Certes, c’est parfois le cas, pour la simple et bonne raison que les choses sont liées. Mais rassurez-vous, dans toutes ces connexions se cachent aussi le bonheur et la sérénité !

 

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s